Fermer la page
Accueil CAL
Documentation de référence
Communication précédente
Communication  suivante
Imprimer la page

 

banner2

20041002

Editorial 2 octobre 2004 - pourquoi un tel acharnement ?

Monsieur Jean-Pierre Raffarin serez vous le Premier Ministre qui par son acharnement aura supprimé le Lundi de Pentecôte ?

Monsieur François Fillon serez vous le Ministre qui aura détourné l’esprit de la loi en prenant nos enfants en otages ?

Madame Marie-Anne Montchamp, Messieurs Jean-Louis Borloo, Philippe Douste-Blazy, Hubert Falco, Nicolas Sarkozy serez vous les Ministres complices de ce qui est un coup bas porté à la cohésion nationale ?

Mesdames et Messieurs les Députés qui avez combattu ce projet avec vigueur et apporté votre soutien au C.A.L. et qui savez combien la France profonde rejette une telle décision vous devez encore vous battre en mobilisant les syndicats, les associations, les parents d’élèves et vous devez faire pression sur les recteurs de vos académies.

Mesdames et Messieurs les Députés UMP, qui avez voté cette loi après avoir obtenu les assouplissements permettant une certaine liberté dans le choix de la journée de solidarité et qui vous sentez, à juste titre floués, vous ne pouvez pas accepter les messages subliminaux envoyés quasi quotidiennement depuis le 20 septembre par Jean-Pierre Raffarin et François Fillon à nos chers Recteurs qui on été désignés pour sacrifier le Lundi de Pentecôte.

Messieurs du gouvernement de Monsieur Jean-Pierre Raffarin, si vous persistez dans la voie de la suppression du Lundi de Pentecôte, sachez que nous nous battrons encore et encore et que nous n’oublierons jamais le mal dont vous serez seuls responsables !

 

Jean Dionnot
Président du Collectif des Amis du Lundi