Euros

95

Achèterons nous davantage de voitures, d’électro-ménager... parce que nous travaillerons un jour de plus sans gagner davantage ?

Jean Paul Huchon, Maire de Conflans Ste Honorine, Président du Conseil Régional Ile de France

Achèterons nous davantage de voitures, d’électro-ménager... parce que nous travaillerons un jour de plus sans gagner davantage ?

Message au Collectif des Amis du Lundi

Chers amis,

Je partage l'essentiel de votre analyse et de vos observations à propos du projet gouvernemental de supprimer un jour férié (lundi de Pentecôte) pour financer les aides aux personnes handicapées et aux personnes âgées dépendantes.

Comme vous, je suis très dubitatif sur les sommes qui seront réellement dégagées et, pour le moment, les chiffres avancés par le Gouvernement paraissent totalement optimistes. En effet, l'augmentation de 0,5 % du produit intérieur brut ( = 1 200 milliards d'euros) ne sera assurée que si l'accroissement de production, notamment dans le secteur industriel, s'accompagne d'un accroissement des ventes! Achèterons-nous davantage de voitures, d'électro-ménager ... Parce que nous travaillerons un jour de plus, sans gagner davantage?

Vous avez sans doute observé comme moi, que ce projet a été immédiatement approuvé par le MEDEF dont les responsables ont souligné qu'il constituait une remise en cause symbolique de la réduction du temps de travail et des 35 heures mises en oeuvre par la Gauche. J'ajoute que les activités de loisirs, notamment au Printemps, sont , comme vous l'écrivez, créatrices de milliers d'emplois dans tout le pays y compris en Ile-de-France, dans les secteurs de l'hôtellerie-restauration, parcs de loisirs...

Pour toutes ces raisons, je me prononce fermement contre ce projet gouvernemental de suppression d'un jour férié et je considère que la politique nécessaire en faveur des personnes âgées en dépendance et des personnes handicapées mérite un véritable effort de solidarité nationale.

Bien à vous,

Jean-Paul HUCHON
5/3/2004

Jean Paul HUCHON rejoint, très jeune, Michel Rocard et le parti socialiste. Il fut Directeur de Cabinet du Premier Ministre, en 1988. Maire de Conflans-Sainte-Honorine en 1994, il s’attache à faire de la ville un laboratoire de décentralisation et de gestion locale.

Homme de conviction et de combats, social-démocrate, européen fervent, décentralisateur acharné, il participe, dès 1981, à tous les combats de la gauche au pouvoir. Il est tête de liste des Yvelines pour les élections régionales.